Des falaises du Tréport au Mont-Saint-Michel, du pays d’Auge au pays de Caux, de la côte de Nacre à la côte d’Albâtre, du Havre à Caen, de Rouen à Cherbourg, d’Évreux à Alençon, dans toutes nos villes et nos villages, nos atouts sont nombreux ! Nos paysages sont enviés. Notre façade maritime est une chance. Notre agriculture est renommée. Nos industries et nos innovations participent de notre identité́.

Mais ici comme ailleurs, la crise sanitaire est venue s’ajouter aux crises climatique et économique, aggravant les inégalités sociales et territoriales. Nous ne pouvons plus continuer dans la même direction, avec le même immobilisme que celui du président sortant.

La Normandie a besoin d’un projet nouveau, un pacte social et écologique qui répare les conséquences de la crise, qui protège chacune et chacun, qui prépare l’avenir en engageant résolument les transitions dont nous avons besoin.

Les 20 et 27 juin prochains, vous choisirez l’équipe qui dirigera la Région Normandie pour les 6 prochaines années. Nous avons engagé́ ce rassemblement inédit de la Gauche et des écologistes pour construire avec vous, pour vous, la Normandie de l'après-crise.

Nous agirons pour le climat et l’emploi, pour une offre de transports adaptée et gratuite pour les jeunes. Nous agirons pour la santé. Nous ferons de la Normandie une Région où chacune et chacun a sa chance et trouve sa place, en agissant pour l’éducation et les solidarités, en luttant contre toutes les discriminations. La crise frappe, serrons-nous les coudes et ne laissons personne sur le bord de la route !

Pour que les « plus tard » d’aujourd’hui ne soient pas les « trop tard » de demain. Parce que nous pensons qu’il ne faut pas opposer « la fin du monde » à « la fin du mois », en juin, faisons le choix du rassemblement de la Gauche et des écologistes !

La Normandie nous rassemble, construisons ensemble son avenir.


TÉLÉCHARGER LE PROGRAMME EN PDF 📖


 

POUR UNE RÉGION ÉCOLOGIQUE, SOCIALE ET SOLIDAIRE

Réparer

1 • Déclarer l’état d’urgence climatique et mettre en place une Convention régionale citoyenne sur le climat pour garantir le respect des accords de Paris (Cop 21) ; engager une démarche « zéro plastique ». Soutenir massivement le développement des énergies renouvelables pour préparer la sortie du nucléaire tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

2 • Engager un grand plan de rénovation thermique des logements pour redonner du pouvoir d’achat aux familles en créant des emplois non délocalisables dans le secteur du bâtiment.

3 • Lutter contre les déserts médicaux pour garantir à chaque normand un centre de santé à moins de 20 km de chez lui : salariat des médecins, aide administrative, soutien aux maisons de santé, mesures incitant les professionnels de santé qui se forment en Normandie à y rester pour y exercer.

4 • Soutenir les PME, artisans, commerçants et structures de l’Economie Sociale et Solidaire en aménageant, dans la durée, les dispositifs déployés pendant la crise COVID. Ils sont la vitalité de nos territoires ! Ils veulent travailler : aidons-les !

5 • Abonder un fonds anti-faillite. Aider les salariés pour la reprise de leur entreprise en coopérative. Faciliter l’accès à la formation professionnelle tout au long de la vie et lutter contre l’illettrisme numérique.

6 • Investir dans la rénovation et l’équipement des lycées pour améliorer la vie des élèves et combattre les inégalités. Tendre vers une restauration 100% bio et locale et proposer une alternative végétarienne quotidienne.

7 • Engager un plan « Priorité jeunes » basé sur des actions en faveur de la santé des jeunes et sur un accompagnement dans leur quotidien, leur parcours, leur orientation, leur formation, leur insertion et leur mobilité internationale.

8 • Soutenir la vie culturelle, sportive et associative avec un plan rebond pour redonner confiance aux professionnels et bénévoles qui animent et tissent le lien social dans nos territoires. Favoriser la culture pour tous, la création en soutenant les artistes. Renouer avec les concerts de la Région à Rouen, Caen et Cherbourg. Accompagner les festivals durement touchés par la crise.

Protéger

9 • Rendre gratuits les transports régionaux pour les étudiants et les demandeurs d’emplois de moins de 26 ans afin qu’ils puissent accéder à la formation, à l’emploi et aux loisirs. Rendre gratuits les transports scolaires pour les collégiens et lycéens.

10 • Accompagner équitablement les territoires et défendre le maintien et l’accès aux services publics. Instaurer un moratoire sur les projets commerciaux, routiers, logistiques à vocation e-commerce. Conditionner les aides de la Région à l’arrêt de l’artificialisation nette des sols et au respect de la biodiversité.

11 • Créer un conseil citoyen pour garantir la transparence des subventions de la Région. Simplifier les dispositifs d’aides et diminuer les délais de réponse pour gagner en efficacité.

12 • Prévenir plutôt que guérir en matière de risques sanitaires et sociaux via un partenariat avec les associations (alimentation, sport-santé, pollutions, addictions, violences conjugales, précarité menstruelle). Prévenir les risques industriels (information, sensibilisation, création d’un registre régional des cancers). Créer un écochèque destiné aux auxiliaires de vie pour l’acquisition d’un véhicule électrique.

13 • Déployer des solutions humaines pour améliorer la prévention et la sécurité dans les lycées.

14 • Mettre en place un parcours mémoriel au sein duquel les sites et musées seront mieux reliés, mieux intégrés. Renoncer au projet de D-Day Land. Relancer le classement des plages du Débarquement au patrimoine mondial de l’Unesco. Célébrer le Millénaire de Guillaume Le Conquérant.

15 • Exercer notre responsabilité d’élu avec sobriété et souci constant qu’un euro dépensé soit un euro utile aux Normands et à la Normandie. Faire vivre la République et la laïcité dans l’action de la Région (lycées, services publics, associations…).

Préparer

16 • Mettre en œuvre un Pacte Vert pour l’Emploi, pour faire de la Normandie un territoire pionnier d’un nouveau modèle de développement fondé sur la transition écologique via :

  • une aide pluriannuelle à la création d’emplois durables
  • l’expérimentation d’un revenu de transition écologique pour accompagner les reconversions professionnelles et créations d’activité,
  • des aides régionales conditionnées au respect d’exigences environnementales et sociales (prévention des risques industriels, protection du climat, des sols et de la nature, accueil d’apprentis, de stagiaires ou d’alternants, embauche de salariés en situation de handicap, égalité salariale femmes/hommes…)

17 • Améliorer la vie étudiante et l’offre de formation sur l’ensemble des campus normands. Contribuer à la réussite étudiante. Participer à l’essor des activités de recherche à la fois dans la nécessaire transmission des connaissances mais aussi en faveur de l’innovation pour le tissu économique et la transition écologique.

18 • Promouvoir l’actionnariat populaire permettant aux Normands d’utiliser leur épargne au profit de l’économie régionale.

19 • Accompagner l’agriculture normande vers de nouvelles pratiques. Fixer l’objectif 2030 de 25% d’agriculture bio en surface agricole utile. Soutenir l’installation et garantir un revenu décent aux paysans. Faciliter les conversions via un plan de sortie des pesticides. Promouvoir la pêche artisanale. Développer les circuits-courts. Investir dans la formation via les lycées agricoles.

20 • Lancer un Plan Rail et mobilités 2030. Réorienter les financements des projets routiers (ex. contournement est de Rouen) vers la mobilité durable. S’engager pour un meilleur cadencement des trains (fréquence, ponctualité), la réouverture de guichets, de nouveaux arrêts et plus de sécurité dans les transports. Favoriser l’intermodalité (titre unique, lien train-vélo). Augmenter sensiblement la part de fret ferroviaire. Réaliser le tram-train Rouen-Louviers-Évreux, améliorer les lignes Caen-Tours, Caen-Rennes, Granville-Paris et Le Havre-Rouen-Paris. Travailler à la réouverture de lignes comme Glos-Honfleur, Bréauté-Notre-Dame-de-Gravenchon ou Caen-Flers.

21 • Faire de la Normandie une région phare du tourisme durable, du Mont-Saint-Michel au Tréport ! Assurer une activité économique viable offrant des emplois et des retombées socio-économiques équitables tout en préservant les espaces naturels et agricoles. Accompagner les professionnels du tourisme pour assurer leur promotion.